Todd Shepard Historien, Johns Hopkins University, Professeur invité, Département de sciences sociales, École normale supérieure

Todd Shepard

Historien, Johns Hopkins University,

Professeur invité, Département de sciences sociales, École normale supérieure

Todd Shepard, professeur invité en février dans le département de sciences sociales, à l’École

normale supérieure, est professeur d’histoire à l’université Johns Hopkins (Baltimore, Md.).

Son travail porte sur la France et son empire colonial au vingtième siècle. Il s’attache en

particulier aux intersections entre l’histoire de l’impérialisme, et celles des institutions

étatiques, de l’identité nationale, ainsi que des questions raciales et sexuelles.

Son premier livre, The Invention of Decolonization. The Algerian War and the Remaking of

France (Cornell U.P., 2006), a été traduit en français sous le titre : 1962. Comment

l’indépendance algérienne a transformé la France (Payot, 2008). Il prépare actuellement deux

ouvrages. Le premier, La France, le sexe et les Arabes, explore l’importance et la fonction des

représentations de l’homosexualité masculine dans les débats politiques après 1945. Le

second, Affirmative Action and Empire: ‘Integration’ in France (1956-1962) and the Race

Question in the Cold War World, porte sur un ensemble de programmes novateurs, mis en

place par la République dans le contexte de la Guerre d’Algérie, visant à corriger les

discriminations subies par les « musulmans d’Algérie »

Programme (février 2011)

1. Mercredi 2 février, École des hautes études en sciences sociales (105 bd Raspail,

Paris 6e, salle 8), de 15h à 17h, dans  le cadre du séminaire « La racialisation en

question. Constructions nationales et circulations internationales », animé par Éric

Fassin et Pap Ndiaye (EHESS):

« Racisme et non pas colonialisme : le ‘problème’ algérien selon les

intégrationnistes français, 1955-1962. »

2. Mercredi 9 février, École normale supérieure (48 bd Jourdan, Paris 14e, Gde salle),

de 11h à 13h, dans le cadre du séminaire « Actualité sexuelle. Politiques du genre, de

la sexualité et de la filiation », animé par Éric Fassin, Michel Feher et Michel Tort :

« La révolution sexuelle, la révolution arabe et la révolution algérienne en

France, 1967-1974. »

3. Lundi 14 février, École normale supérieure (45 rue d’Ulm, Paris 5e, salle d’histoire,

esc. D, 2e étage), de 17h15 à 19h15, dans le cadre du séminaire « Se battre pour des

idées ? Volontariat militaire et engagement politique, XVIIIe-XXIe siècles », animé

par Gilles Pécout (ENS / EPHE) et Olivier Wieviorka (ENS Cachan) :

« Des suppôts du fascisme? Les harkis dans les analyses de la gauche française. »

4. Vendredi 18 février 2011, École des hautes études en sciences sociales (105 bd

Raspail, 75006 Paris, amphithéâtre), de 13h à 17h, dans le cadre du séminaire « Études

de genre et de sexualité », animé par Éric Fassin et Rose-Marie Lagrave (EHESS) :

« Nationalismes sexuels : autour du colloque d’Amsterdam » (séance collective).

Contacts : Éric Fassin, Département de sciences sociales, ENS, 48 bd Jourdan, Paris

75014 (Eric.Fassin@ens.fr), chercheur à l’Iris ; et Todd Shepard (tshep75@jhu.edu).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.